L’Inde hindouiste

Nous sommes allés pour vous à Paris, dans le quartier indien où nous avons enquêté sur l’hindouisme.

Rue Pajol, dans le 18ème arrondissement de Paris se trouve le Temple de Ganesh, lieu de culte important pour la communauté hindouiste parisienne. Le temple ne ressemble pas du tout à l’image que nous nous faisions d’un temple. De l’extérieur, il ressemble à une boutique bleue aux vitrines vides. Seule l’enseigne « Temple  Ganesh » est là pour nous signaler le caractère sacré de ce lieu.

P1060184

A gauche de l’entrée sont installées des étagères, nous invitant à nous déchausser avant d’en franchir le seuil.

Nous sommes accueillis par un adepte de l’hindouisme qui va nous aider à comprendre ce qu’est l’hindouisme. Une fois entrés, nous sommes tout autant surpris et dépaysés. Des hommes torses nus, portant des saris blancs s’affairent autour de nous à couper des fruits, faire brûler de l’encens… Certains prient à haute voix ou entament des chants dans une langue qui nous est inconnue. Le temple est essentiellement composé d’une grandes salle dont les murs sont bornés par des autels (comme des petites chapelles dans une église)  faits de colonnes, protégés par des films plastiques. Au centre de chaque autel est dressée une statue d’une divinité, noire laquée, dorée, couverte de guirlandes fleuries. Notre guide nous dévoile exP1060185 P1060193 IMG-20130927-00121plique les noms et l’histoire  de ce panthéon mystérieux….

IMG-20130927-00081

Bollywood sur Gange

VOTEZ POUR NOUS EN CLIQUANT LA AVANT MINUIT ! MERCI !

Pour faire écho à l’article des 5èB, Bollywood sur Seine… Même si ça n’est pas vraiment le Gange qui coule à Calcutta, c’est dans cette ville que nous sommes enfin allées voir un film en Inde  ! Nous avons choisi sans vraiment choisir, et avons donc atterri devant « Besharam ». « Boss » sortant ce jour là, la concurrence était rude visiblement, et notre salle pas tellement remplie. Mais le public pour autant motivé, nous entrainait dans ses réactions, des fous rires en général. Un scenario pas trop compliqué pour ce qu’on a pu en comprendre avec notre piètre connaissance de l’Hindi. Nous nous sommes donc retrouvées Athi, Indi Vénus et moi devant des cascades de voitures volées, des bagarres de gangs opposés, et bien sûr, des merveilleuses danses bollywoodiennes qui nous donnaient bien envie de nous lever. Quelle ne fut pas ma surprise aussi d’entendre une reprise de « bellaciao » version Bollywood, quand le héro déclare sa flamme à son héroïne, insensible d’ailleurs à son charme de voyou…

Si vous allez voir le film, car il est sorti en France, on veut bien connaitre le dénouement ! On a dû hélas partir avant la fin, au risque de rater notre avion pour Bangkok…

Dans le montage qui suit, vous verrez la bande annonce du film, mixée avec le tournage auquel nous avions pu assister à Mumbai. Qu’on ne s’y trompe pas, ce tournage n’est pas un film Bollywoodien. Manava, actrice réputée à Mumbai, et sœur de notre amie Shariva, a eu la gentillesse de nous inviter sur son tournage. Outre la série télé quotidienne, à succès, dans laquelle elle joue, elle tournait pendant notre séjour un film qui sortira cet automne à Mumbai. J’espère qu’elle ne nous en voudra pas d’avoir mélangé ses images à celles de Besharam !

De l’argent venant tout droit d’Angleterre.

Article rédigé par Indira

Et bien sûr, avant même de lire l’article, vous votez pour nous aux Golden Blog Awards !

dej13-tdm02-iph-49

Malgré mon retard, j’ai décidé aujourd’hui de poster cet article. Pour chaque pays, sera écrit un article concernant l’argent autour du monde. Qui est représenté dessus et quel est son rôle ? Quelle est la valeur de l’argent par rapport à un euro ? Quelques exemples du coût de la vie dans chaque pays…
Aujourd’hui, comme vous l’aurez compris, je vous parlerai des Pounds, en Angleterre.

Durant mon séjour en Angleterre, j’ai pu remarquer que la reine Elizabeth II était visible sur tous les billets.
Globalement, nous connaissons tous ce personnage : la Reine, mais nous ne saurions pas rentrer dans les détails (sauf pour peut-être quelques spécialistes d’entre vous (; ) Elizabeth II est reine depuis 1952, et l’est encore à 87 ans aujourd’hui. C’est l’occasion pour moi d’apprendre qu’elle est reine de plusieurs pays, notamment l’Australie que nous allons visiter.
Vous avez dû apprendre dernièrement aussi qu’elle vient d’avoir un arrière petit-fils, George de Cambridge, donc fils de William et Kate, ainsi que petit-fils de Charles. Si tout le monde règne aussi longtemps, le petit Georges n’est pas prêt d’être roi !

Mais ce n’est pas tout, au verso de certains billets, se trouve aussi un homme que vous connaissez sûrement moins bien que la reine : Charles Darwin. Il était naturaliste et a vécu dans les années 1800. Lui, a pensé que nous venions tous du même ancêtre, que ce soit animaux ou êtres humains. Il a expliqué que les hommes les plus adaptés à la situation pourraient se reproduire. On s’est beaucoup opposé à lui, certains scientifiques en revanche le soutenaient. Si je comprends bien les dires de Darwin, mes ancêtres devaient être des gens adaptés !

Et pour être un peu plus concrète, je vais vous parler de la valeur de l’argent anglais, par rapport à nos billets. Donc, avec un euro, on a 0.85£. Par exemple : nous sommes allés manger dans un petit restaurant turque pour 42£, soit environ, 50 euros. Pour 21£ soit 25 euros, nous avons pu, à la journée, prendre les transports dans le centre de Londres, pour quatre personnes puisque Vénus ne payait pas.

Je laisse chacun donner son avis sur les valeurs anglaises 😉

dej13-tdm02-iph-50

Bollywood sur Seine

ImageOù trouver des films indiens à Paris ?

L’Inde est le premier producteur de films au monde ! Cette information nous a surpris et nous a donné envie de découvrir l’univers des films indiens. Nous avions en tête des images colorées et festives, alimentées par les affiches pour les spectacles indiens que l’on peut croiser dans le métro. Nous nous sommes rendus avec notre équipe dans le quartier indien de Paris pour enquêter sur le cinéma indien.

Aishwarya Rai

Aishwarya Rai

Sharukhan Kajol

Sharukhan et Kajol

arya

surya

surya

Le directeur du magasin « hindi music » a bien voulu répondre à nos questions. Ce commerçant est spécialiste des films Bollywood (« Bollywood » est le nom donné à l’industrie du cinéma indien basée à Bombay et correspond à la contraction des noms « Bombay »-« Hollywood »). M.Vetry est installé rue du Faubourg Saint-Denis dans une boutique où se serrent des dvd colorés et des cd de musique Hindi. Nous sommes accueillis par les sourires étincelants des stars du cinéma indien : Sharukhan, Kajol, Kamal, Surya, Vijay et bien sûr la sublime Aishwarya Rai (célébrée dans le monde entier désormais et qui est devenue une égérie pour la marque l’Oréal. Il est arrivé en France en 1989 c’est en 1995 qu’il ouvre sa boutique. Ses clients sont très majoritairement issus de la communauté indienne (au sens large…) mais pas seulement car les amateurs se diversifient – surtout après des succès internationaux comme Devdas sorti en 2002 qui a fait plus largement connaître ce type de films – et viennent régulièrement se fournir en dvd (très bon marché : 3 euros le dvd !).

Ne cherchez pas Slumdog millionaire , les films que l’on peut trouver ici sont 100% hindi, tournés avec les vedettes du cinéma indien. Les films ne sont pas tous des comédies sentimentales, ou comédies musicales, on trouve aussi beaucoup de films d’action. Pour les spécialistes, leur zonage est adapté à l’Europe. Alors, Si vous aimez les comédies musicales, la musique entraînante qui vous donne envie de danser, venez découvrir les magasins de films Bollywood et de musique indienne : le magasin « Hindi Music » se trouve au 210 rue du Faubourg Saint Denis 75010 et est ouvert tous les jours à partir de 10h.

Article réalisé par Lucian, Patrice, Alex et Maëva.

Nos emplettes

P1060198P1060207

Coucou Indira et Athéna, vous pensez bien que nous avons n’avons pas résisté à la tentation : à nous les jolis bracelets multicolores, les bindis brillants, les pinces à cheveux (!)( Ines , es-tu vraiment sûre que l’on n’en trouve que dans ce type de boutique…), la poudre kumkum et même Mme Juste a acheté un sari! Photo à suivre….

Les saris de Paris

Vous avez toujours rêvé de vous habiller comme une princesse indienne ? Les indiennes portent-elles des saris au quotidien ou sont-ils réservés à des occasions spéciales ? Voici les questions qui nous ont conduites à enquêter dans le quartier nord parisien de La Chapelle. Nous avons poussé la porte d’une des nombreuses boutiques spécialisées dans les saris, que l’on peut trouver rue du Faubourg Saint-Denis.P1070824 La boutique THANGAMMALIGAL est, pour l’œil, une fête des couleurs : violetes, vert pomme, bleu nuit, pourpre, rose indien, turquoise, des étoffes sont soigneusement pliées et rangées sur des étagères. Du plafond, se déploient des saris vaporeux, aux matières précieuses : mousseline, soie, crêpe, brodées de strass éclatants. Nous sommes éblouies. Le propriétaire du magasin répond volontiers à nos questions et no us sommes surprises de découvrir les dimensions d’un sari : 1m30 sur 6m. S’habiller nécessite de l’aide et de la patience ! Toutes P1060201les pièces sont réalisées e P1070820n Inde à la main. Les saris ne sont plus portés au quotidien et  sont réservés à des occasions festives, en premier lieu les mariages. La mariée porte traditionnellement un sari rouge foncé, bordeaux. Elle se doit d’être parée pour la cérémonie de bijoux et accessoires (pour cheveux notamment) que l’on peut acheter ici. Nous découvrons aussi la fameuse poudre rouge que les femmes mariées portent sur le front, en forme de rond. Les femmes célibataires, quant à elles, portent un rond noir. Nous aurions aimé nous offrir une de ces tenues dignes des mille et une nuits, mais les prix sont dissuasifs, car comme une robe de mariée, un sari aussi beau a un prix élevé allant de 300 à 1000 euros. P1060209P1070823   Article réalisé par Safia, Inès, Léa, Mila et ShaneezAlors, alternative originale et plus colorée à la traditionnelle robe blanche de mariée, le sari ? Nous en tout cas, on y réfléchira !

Le thé de Darjeeling

Et puisque vous aimez notre blog, il vous reste jusqu’au 25 octobre pour exploser les votes des Golden blog Awards !

Par ailleurs, vous pouvez aussi voir l’article de la Chaîne du cœur.
Dans la vallée de Darjeeling, nous avons découvert la plantation de Makaïbari, où nous avons trouvé bon nous installer pour une dizaine de jours. Le village proposait des homestay comme à Orchha, mais nous n’allons pas ici vous en réexpliquer le principe.

La beauté de la vallée était à la hauteur de nos espérances, et la vue des cueilleuses de thé nous plongeait directement dans un paquet de thé équitable. Toutes les plantations ne le sont pas pour autant, et nous n’avions pas choisi Makaibari par hasard.

Et puisque vous aimez notre blog, il vous reste jusqu’au 25 octobre pour exploser les votes des Golden blog Awards !