Le point de départ

Article écrit à quatre mains, avec Indira

dej13-31num-65

Ne l’oublions pas, notre tour du monde a pour thème les arbres. Aussi, la semaine précédant notre départ, en plein cœur du Morvan, lorsque nous avons entendu parlé de tree climbing, nous avons sauté sur l’occasion. Nous avons tout de suite pensé que cette aventure serait le point de départ de notre tour du monde, de notre odyssée des arbres.

Le treeclimbing, c’est génial ! Ca consiste à apprendre à grimper dans les arbres en les respectant. L’accro-branche par exemple, c’était ça au début ! Mais on a facilité les choses en les rendant plus ludiques et faciles comme elles se trouvent aujourd’hui, pour transformer l’activité en parc d’attraction. Le tree climbing, lui, ne doit pas laisser de traces dans les arbres, pour ne pas les blesser.
Nous sommes montés à un petit peu moins de 20 mètres, certains ont laissé tomber avant l’arrivée, d’autres voulaient continuer encore plus haut ! Au début, j’avais peur de devoir trop forcer, mais c’était sans problème, parce qu’il y avait des systèmes auto-bloquants. On a joué à s’accrocher aux énormes branches d’arbres, mais pour se relâcher, c’était plus dur. Et donc évidemment, en descendant,
courageux comme nous sommes, Lounès, Athéna et moi, on à joué avec les cordes, on s’est balancés, on a fait des figures, on s’est attrapés les cordes… enfin bref, je vous recommande fortement le TreeClimbing !!

dej13-31num-15dej13-31num-5dej13-31num-29

dej13-31num-71

Durant l’initiation, Olivier, éducateur en grimpe d’arbre, prend le temps de faire découvrir les arbres aux enfants. Ainsi, ils apprennent que les branches les plus basses, devenues inutiles sont abandonnées par l’arbre qui leur coupe l’accès à la sève. Elles tombent alors, laissant des cicatrices visibles dans le tronc. Ensuite, munis d’un stétoscope, chacun se met à l’écoute d’un arbre et peut ainsi entendre la sève qui monte en lui. Autant de découvertes qui leur donnent ensuite envie de grimper jusqu’ à la cime !

Publicités

On tourne la page !

Aujourd’hui 13 aout, nous prenons le train pour Londres. Il est temps de faire le bilan de la première partie de l’aventure.
Depuis maintenant presqu’un an nous tenons ce blog pour nous motiver, pour y croire, pour placer une ambiance, et pour partager l’aventure. Tous les articles ont été classés dans la même catégorie : les préparatifs. Celle-ci passe maintenant au placard des archives ! Nous ouvrirons désormais une nouvelle catégorie par pays. Et puis continuerons bien sûr les deux autres déjà en place « le tapis volant d’Aladin » et « le tour du monde des idées reçues« , toutes accessibles sur notre page d’accueil.

Alors voici venu le temps des remerciements qui clôturent cette belle année de préparatifs et de rêves :

Merci à vous tous de nous avoir lus, suivis sur Facebook, ou de vous être inscrits à la newsletter. Vos commentaires nous ont toujours été droit au cœur, les retours que nous avons eus nous ont bien encouragés à tenir nos caps, et vos témoignages d’intérêt à notre projet sont très importants pour nous. Nous nous sentons moins seuls et moins loin grâce à vous !
Merci à tous nos proches qui nous ont aidés financièrement depuis notre belle fête de 40 ans et après aussi, nous n’aurions pas pu acheter les billets sans vous. Merci aux adopteurs et parrains de doudous, nous avons, grâce à vous, financé passeports et visas.
Merci bien sur à nos partenaires en tous genres, précieux financièrement, mais qui nous chargent aussi de missions qui nous aideront à occuper nos longues journées vagabondes.
Merci à mes contact presse et média, qui n’ont pas toujours abouti 😉 mais qui m’ont « obligée » à monter un dossier, à y croire et à cogiter sur des sujets intéressants !
Merci aussi pour cette douce période d’au-revoirs, presque interminable, que nous venons de passer à vos côtés ! Depuis deux mois en effet, nous ne cessons les week-end, dîners, fêtes et autres campings entre amis, et ça c’est de la bonne énergie à stocker que nous saurons ressortir au moment opportun !

Et maintenant, à e-bientôt tout le monde, et place à l’aventure, la vraie !

20130813-182935.jpg

L’affaire est dans le sac

Vous êtes nombreux à vous demander, en tout cas à nous demander comment seront nos sacs pour le voyage.
Voilà, on part demain, donc à cette heure ils sont bouclés (ouf, me direz vous !). Pas de solution idéale, chacun a la sienne. Pas de solution définitive, on est tous ouverts à l’évolution s’il faut s’adapter. En attendant, demain gare du Nord nous serons ainsi :

Athéna et Indira ont choisi de prendre chacune un sac à roulettes qui part en soute, et un petit sac à dos qui les suit en cabine. Jérômine porte ses affaires et celles de Vénus. Elle a choisi un sac à dos qui part en soute, et une valise cabine à roulette avec tout son matériel prise de vue. Aladin a choisi une valise à roulettes qui part en soute et un sac à dos en cabine. Vénus a un sac à dos qui vient en cabine.

20130812-234224.jpg

Pour le détail de l’intérieur des sacs, on a essayé d’être le plus précis possible, mais comme peu d’entre vous auront l’occasion de vérifier, on n’a pas tout re-déballé pour faire l’inventaire…

DANS LE SAC À DOS DE JERO: 12 kg
Pour Vénus:
2 robes, 2 pantalons, 4 pantacourts, 3 leggings, 1 short, 2 tshirts manches longues, 5 tshirts manches courtes, 3 débardeurs, sous vêtements, 2 paires de sandales, 1 paire de baskets, 1 sac à viande, 1 paire de brassards, 1 sweat, 1 maillot de bain, 1 cape de pluie, 3 cahiers de maternelle 1ère année, 1 sac à viande, et ses affaires Baladeo: 1 lampe de poche porte clé, 1 loupe, 1 bandeau noir, 1 serviette micro fibre, 1 chaîne mousqueton, 1 foulard rafraîchissant, 1 longue vue

Pour Jero :
1 sweat, 1 tshirt manches longues, 3 tshirts manches courtes, 1 maillot de bain, 1 pantalon, 1 paréo, 1 paire de sandales, 1 paire de palladiums, sous vêtements, une trousse de toilette, 1 trousse à pharmacie de recharges, 1 sac à viande, et ses affaires Baladeo : trousse premier secours, 1 Serviette micro fibre, 1 Cape de pluie, 1Hamac, Bandeau noir, Sac a dos style kway, Ceinture passeports, Chaine Mousqueton, Mini serviette micro fibre, 1 couteau orange, 1 couteau 15 grammes, 1 pèse bagage

DANS LA VALISE CABINE DE JERO 12 kg 200
1 Mac’Book Pro et son chargeur, 1nikon D800, 3 batteries et chargeur, cartes flash, objectifs, câbles, 2 disques durs nomades: 300 et 500 go, 1 viewer, 1 i’phone et chargeur, Guide Inde, 1 zoom h4, 3 chargeurs nomades baladeo, 1 radio baladeo, 1 balance à bagage baladeo, 2 talkies walkies

DANS LE SAC A DOS DE VENUS : 1k800

des jeux de société, des poupées et figurines, 1 cahier de maternelle, feutres, peinture, carnet

DANS LE SAC A ROULETTES D’INDI : 11kg

1 Leggings, 3 chaussettes, 7 culottes, 1 jean, 1 combi-short, 1 débardeur, 1 tunique sans manche, 5 Tshirt manches courtes, 3 Tshirt manche longue, 1 Robe, 1 pyjama, 1 Sweat, 1 chapeau, 1 Paréo, 1 Sac à viande, 1 short, 1 maillot de bain, Sandales, Trousse de toilette, Tennis, Couteau rouge

DANS LE SAC A DOS CABINE D’INDI 3kg

1 livre, i’pad, Ds et jeux et chargeur, i’pod touch, Clé USB 32 go, 1 stylo électronique appelé stylo magique, 1portefeuille, 3 Livres espagnol, 1 livre conversation anglais, Cned : tous les devoirs sur papier, cd, étiquettes, et ses affaires Baladéo : Adaptateur, Lampe frontale, Mini serviette micro fibre, Savon en feuille, Bouchons d’oreille, Microscope, Carnet tout temps, Chaîne porte clé, Foulard rafraîchissante, Bandeau noir, Serviette micro fibre, 1 talkies walki, Câble cadenas, Ceinture passeport, Sac a dos kway, Boîte à insectes

DANS LE SAC A ROULETTES D’ATHENA : 9 kg 300

1 robe, 2 débardeur, 2 Tshirt manches courtes, 3 Tshirt manches longues, 1 paréo, 1 pyjama, 1 ceinture, 1 pantalon, 1 pull très léger, 2 shorts, 1 sur-Tshirt, sous-vêtements, 1 sac à viande, 1 pull sweat, 1 casquette, 1 trousse de toilette, couteau vert

DANS LE SAC A DOS CABINE D’ATHENA 4kg10

Devoirs cned papier, Flûte traversière, Méthode flûte, 1 livre, 1 note book dessin, Clé USB 32go, mini aqu’arelle, i’Pod touch, 1 portefeuille, 1trousse avec stylos, Écouteurs, enceinte portative, et ses affaires baladéo : Mini serviette micro fibre, Savon en feuille, Bouchons oreilles, Sifflet randonnée, Lampe frontale, Carnet tout temps, Bandeau noir, Foulard rafraîchissant, Ceinture passeport, Câble cadenas, , Sac shoping, 1 talkies walkie, 1 serviette micro fibre, jumelles

DANS LA VALISE VERTE D’ALADIN 16,5 kg

2 drones et tous les outils d’entretien, 1 cutter, 1 couteau multi-fonctions

DANS LE SAC A DOS CABINE D’ALADIN :

2 ordis, 2 chemises manches longues, 2 pantalons, 1 bermuda, 1 maillot de bain, sous vêtements, 4 t-shirts, 1 paire de chaussures, 1 sac à viande, 2 ordis, 1 gopro, et ses affaires baladéo : foulard noir, 1 serviette micro fibre, 1 trousse à pharmacie « grandes maladies », 1 cape de pluie.

Enfin en fait j’ai rien compris à la répartition des affaires d’Alad, et comme j’ai pas envie de mettre mon nez dedans, je suis pas sure que ce que j’écris soit vraiment réel. Enfin en tout cas j’ai du mal à y croire…

Et puis demain on prend le train, pas l’avion… Donc tout va bien !

Et vous, vous en pensez quoi ?

Dès le début, l’annonce de notre tour du monde a suscité bien sûr de multiples réactions

Il y a eu ceux qui n’en avaient jamais eu envie, et que ça ne tentait pas. Mais qui étaient bien contents pour nous.
Il y a eu ceux qui partiraient bien un an, mais dans un seul pays.
Il y a eu ceux, assez nombreux, qui nous demandaient si on emmenait nos enfants… Nos trois enfants ?! Ceux là nous faisaient bien rire.
Il y a eu ceux qui n’ont jamais franchement réagi. Ceux-là, difficile de savoir s’ils étaient jaloux, ou si on les saoulait avec nos histoires.
Il y a eu ceux qui nous remerciaient ! Qui n’oseraient pas le faire, et qui étaient bien contents qu’on le fasse à leur place ! Ceux là nous ont bien touchés.
Il y a eu ceux qui disaient qu’on avait raison, qu’on était dans la vraie vie. Ceux là devraient le faire !
Il y a eu ceux qui regrettaient pour nous qu’on n’aille pas dans tel ou tel pays. Mais qui reconnaissaient volontiers qu’on ne peut pas tout faire.
Il y a eu bien sûr les plus inquiets, mais les premiers à nous aider, et à nous rejoindre d’ailleurs !
Il y a eu ceux qui se disaient que finalement cinq billets d’avion tour du monde ne coûtaient pas plus cher qu’une voiture … À ceux là, on voulait dire qu’il faut comparer ce qui est comparable, et que la vie comporte des périodes où les besoins sont différents.
Il y a eu ceux qui nous suivent sur le blog, connaissent par cœur nos articles et ont laissé de nombreux commentaires. Avec ceux là, nous aurons l’impression de voyager moins seuls.
Il y a eu ceux qui nous ont promis de nous rejoindre. Nous les attendons !

Chère drôle de Tête…

Vous vous souvenez du parrainage de « drôle de tête » par Lucie et sa famille ? Lucie avait eu la bonne idée d’offrir un tour du monde au doudou qu’elle voulait adopter. Ainsi, nous l’embarquons dans la valise de nos affaires précieuses, et enverrons des photos régulièrement à Lucie et sa famille. Vous retrouverez ses aventures dans la rubrique « le tour du monde des doudous » que Vénus mènera certainement avec plaisir !

J’en profite ici pour dire qu’il n’y a plus actuellement de doudous candidats à l’adoption… Certains d’entre vous m’en demandent encore, j’ai bien essayé de refaire une petit stock, mais n’ai pas abouti dans le flot des préparatifs… Je suis désolée pour cette déception, mais qui sait ce que notre retour nous réservera !? 😉

Voici donc la lettre qui a été écrite par Lucie, Hugo, Marion et Thomas avant notre départ :

CHERE DROLE DE TETE

Les visas Indiens

Dans la première partie de notre voyage, seule l’Inde nécessite des visas. La Thaïlande nous accueillera sans visas pour moins d’un mois, et les autres pays d’Asie nous les délivreront en arrivant. Et c’est tant mieux, car, souvenez-vous, les épisodes des passeports ne nous avaient pas vraiment réconciliés avec les démarches administratives…

La renaissance

Bien sûr nous ne pensions pas avoir besoin de sortir si tôt notre plan de secours… Vous avez tous suivi l’épisode où le drone a repris sa liberté… Partir sans drone était, vous l’imaginez, inenvisageable … Pourquoi Aladin a-t-il perdu le contrôle ? Pourquoi n’a-t-il branché ni le GPS, ni la wifi ? Pourquoi l’a-t-il fait voler sans champ de vision ? Beaucoup nous disent qu’il fallait mieux que ça arrive maintenant plutôt que dans 3 semaines, perdus au milieu de l’inde. D’autres nous parlent d’acte manqué : vérifier qu’il y avait une solution à 15 jours du départ, que les amis suivaient nos aventures, qu’on nous proposerait de l’aide en cas de coup dur …
Et c’est vrai que vous avez été nombreux à réagir, à vous manifester, à proposer une collecte de fonds, des dons, des prêts … Merci ! Nous avons aujourd’hui de quoi assumer nous même notre erreur et cette grosse perte, mais nous savons qui si ça recommence dans quelques temps, nous pourrons alors vous solliciter ! 😉

Peut être aussi voulait il justifier d’avoir acheter deux drones en moins d’un an et me prouver que ça n’était pas inutile … N’empêche que cet autre drone n’était pas équipé, il a donc fallu racheter un GPS, une nacelle (celle que de toutes façons Aladin avait prévu un jour d’acheter, tellement il la trouvait au top). Reste plus que la gopro a racheter. Et là aussi, il en profitera pour prendre le modèle supérieur !

Où en est on à j-10 ?

Si je m’en réfère à la to do list de m-1:

-Les visas indiens sont en poche, ou plutôt dans la ceinture, on vous le racontera dans un prochain post.
-Les vaccins, c’est ok, vous avez suivi l’affaire.
-Les cartes visa premier offertes pour un an, dans la ceinture donc. Avec souscription à jazz international au passage.
-La résiliation autolib´ n’a pas fonctionné. Et oui, car un billet d’avion tout du monde n´est pas une preuve de déménagement à leurs yeux. Il faudrait changer d’agence bancaire, ou une quittance de loyer, pour pouvoir résilier avant la date anniversaire. Tant pis, on laisse courir jusqu’en novembre, mais ils ne marquent pas des bons points sur ce coup là … J’emporte donc la carte dans ma ceinture, on sait jamais, des fois qu’il y aurait des blue cars à Londre ou à Mumbay !

Bon, sinon, y a un gros hic. J’ose à peine le dire… C’est pour la procu aux municipales… Nos amis Bagnoletais vont nous en vouloir… On a beau habiter un quartier formidable, il y a des combats à tenir… Et nous sommes allés chez les flics avec Aladin pour demander à faire une procuration. Mais il parait qu’en ces périodes non électorales, ils n’ont pas le papier à remplir et donc il faut aller au tribunal d’instance de Pantin. Or c’était le vendredi après-midi, le timing était trop serré pour nous… C »est vrai qu’on a fait l’erreur de s’y prendre au dernier moment, alors que ça fait des semaines qu’on nous le rappelle… Mais j’ai vraiment l’impression que la fliquette à l’accueil n’y connaissait pas grand’chose, et ne s’est pas foulée pour nous aider. Par exemple, elle m’a soutenu que le mandant devait venir faire sa procuration avec le mandataire, ce qui est faux ! ET CA CA M’ÉNERVE !!!

Pour le reste, ça roule … quasiment … ça ira… De toutes façons, faudra bien qu’on parte…

20130801-202300.jpg

Ambiance Gîte de France…

Dans la to do liste de M-1, il y a une ligne vider la maison. Je crois que c’est celle qui nous occupera jusqu’au dernier jour… On en profite pour faire le tri du milieu de vie, ça fait pas de mal ! Mais c’est long ! En tout, cas, on sera contents de retrouver notre maison dans un an !

Et puis j’en profite ici pour remercier chaleureusement nos amis et voisins Jean-Claude et Nadia. Leur maison nous a servi de lieu de décompression pendant tout le rangement-vidage de la nôtre. Leur grenier accueille une partie de nos affaires. Leur garage a servi de sas de transition des cartons entrant, et cartons sortant. Il parait que les amis sont là pour nous aider, et non pas que pour kiffer ! Et bien là je confirme, heureusement qu’ils étaient là … On habite un quartier formidable, vous le saviez déjà !

Le vol de trop …

J’ose à peine vous le dire …

Aladin a perdu son drone.
A moins de quinze jours du départ, il a voulu faire un vol au dessus de Bagnolet pour occuper la soirée. Erreur de pilotage, perte de contrôle, l’oiseau s’est envolé… Et la gopro avec. Ni le GPS, ni la wifi pour le retour caméra n’étaient activés, allez savoir pourquoi. Aucun moyen donc de retrouver sa trace, à part sillonner le quartier à vélo. Ce qui bien sûr n’a rien donné…

On est dégoutés.

Si vous avez une idée de solution, on est preneurs.