L’Argentine ou l’Europe expatriée.

Le point fort que nous montre l’Argentine est le fait que beaucoup beaucoup d’Européens s’installent sur ces Terres, et notamment des Français qui sont parfois plus que nos amis. Du coup, nous avons eu du mal à être dépaysés dans ce pays. Nous qui nous attendions à être plongés dans l’Amérique Latine, nous avons senti de fortes affluences européennes, et nous n’étions pas venus chercher cette ambiance… Par ailleurs, les champs de vignes destinés à fabriquer le vin ne contribuaient pas non plus à nous sentir dépaysés, mais réjouissaient les papilles des parents.

Il n’empêche qu’on a eu du mal à quitter la capitale qui s’est montrée bien plus intéressante grâce aux aides et conseils de la part de toutes nos connaissances !

Après bien des voyages en bus à travers l’Uruguay et le Brésil, nous revoilà sur les terres Argentines, plus au nord avec beaucoup plus d’horizons dépaysants. Nous n’avions pas l’impression de revenir dans le même pays. Iguazu restera un moment magique de par la situation exceptionnelle du lieu mais peut être aussi pour l’ambiance des paysages nous rappelant l’Asie dont les souvenirs nous laissent nostalgiques aujourd’hui encore. Mais c’est surtout en arrivant à Salta que nous avons enfin réellement apprécié le pays : des paysages arides aux roches multicolores, des forêts de pierres rouges nous faisant enfin oublier les trop nombreuses heures de bus accumulées sur ce continent. Bien que là encore nous étions parmi des belges expatriés, nous nous sommes laissés emportés par les étendues de cactus géants, qui pour certains montraient le visage attendu de l’Argentine, tandis que d’autres étaient restés aux grandes villes urbaines, nostalgiques malgré tout de l’accueil que nous y avons eu !

Nous avons ressenti ici les difficultés économiques du pays. Sur le plan touristique, des infrastructures plutôt chères par rapport à la qualité offerte. Et les difficultés à tirer de l’argent dans les banques nous ont aidés à comprendre le peu de confiance qu’ont les argentins dans leur système bancaire, et la valeur parfois bien théorique d’une monnaie par rapport à une autre.

Publicités

4 commentaires sur “L’Argentine ou l’Europe expatriée.

  1. Pas d’argent dans le DAB argentin, de l’argent dans la mine bolivienne, il faudrait que Indi se remette à nous expliquer les billets de banque . Le Rio de la Plata, c’est le Fleuve d’Argent quand même ?

  2. Et que font les doudous pendant ce temps? ont-ils survécu à l’altitude, au froid, au grand désert? des nouvelles ,vite! Merci pour les élèves!

    • Ah les doudous ont donné de leurs nouvelles en Argentine : drôle de tête s’est piquée aux cactus, puis ils ont eu leur fils et leur fille, ils se reposent un peu maintenant, avant d’affronter le salar d’uyuni !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s