Trêve hivernale

Arrivés à Sydney, nous retrouvons nos amis Isa et Jon, couple franco-australien et leur fils Luc. Ici bien sûr, nous retrouvons nos standards occidentaux : boire l’eau du robinet, payer 60$ le taxi de l’aéroport car on ne s’entasse pas à 5 et tous les bagages dans un petit taxi, mettre une petite laine le soir car même si c’est l’été ici, nous retrouvons des températures nous rappelant notre pays lointain.
Mais surtout, isa et jon ayant la gentillesse de nous accueillir, nous retrouvons la bonne cuisine maison et les plaisirs de remplir un lave vaisselle, le doux bruit du lave linge, ou encore les joies des courses au super marché !
Oui bien sûr cela nous plait de nous sentir ici comme chez nous … Et de nous dire que nous avons encore plus de six mois après l’Australie pour profiter du confort de ne rien faire de tous ces loisirs quotidiens qui font de moi une bien piètre ménagère de moins de cinquante ans…dej14-tdm03-iph-85

Publicités

2 commentaires sur “Trêve hivernale

  1. Moins de 50 …. Pablo Neruda était alors notre voisin de l’Ambassade du Chili à Latour-Maubourg, prix Nobel de littérature . Sa belle maison à Valparaiso, la Sebastiana , doit toujours exister .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s