Bilan du tour du monde. – Réponse

La rentrée approche et le train pour la France part dans quelques heures. Nous nous excusons platement d’avoir mis autant de temps à poster cette réponse, (aux questions posées par nos camarades de classe) mais nous voulions le poster avant le retour, c’est chose faite.

Avez-vous aimé voyager ?

Athéna : Pour ma part, oui. Quand je repense à certains moments j’ai envie d’y être à nouveau, et c’était vraiment bien de quitter un an la vie quotidienne pour découvrir celle des autres. Après, je doute que j’ai envie de recommencer. Pourquoi ? Cette réponse sera dans d’autres questions.

Indira : Oui ! Dans tous les coins du monde, chaque endroit est différent et on ne s’en lasse pas. Alors continuer à découvrir ça ne l’est pas moins ! La seule chose qui me donne envie de rentrer c’est de penser à mon quotidien en France, alors que c’est bête parce qu’on le reverra forcément, contrairement à ce voyage…

Qu’est-ce qui vous le plus marquées ?

Athéna : Les rencontres avec certaines personnes de notre âge, comme en Inde ou au Chili. Mais aussi certains endroits qui nous donnent l’impression d’être encore un rêve. Moi, j’ai vraiment adoré le désert d’Atacama au Chili ou la région de Darjeeling en Inde. Mais pour les paysages, c’est la Bolivie qui me marquera le plus.

Indira : Les rencontres aussi. Mais le contact avec les animaux m’a aussi beaucoup touchée ! Il n’y a pas une chose spécialement, en fait, ce serait plutôt par thèmes, ce que j’ai préféré, par exemple en terme de Paysages ce serait plutôt la Bolivie, pour les Animaux, l’Australie ou le Mexique, …

Quelles rencontres vous ont le plus marquées ?

Athéna & Indira : En Inde, donc, on a rencontré, Neetu qui avait exactement notre âge. Elle était très sympa et toujours très attachée à l’école. D’ailleurs, on était étonnées de constater qu’elle parlait très bien anglais, alors qu’elle habitait dans un tout petit village perdu. Mais on a d’ailleurs bien pu converser et on a même appris quelques phrases d’indien, tandis qu’elle en apprenait de français.

Et il y avait aussi Marialegria. Fille d’une ancienne amie de maman, et directement on s’est déjà très bien entendues, un très beau souvenir ! Elle habitait elle aussi dans un petit village, juste à côté de San Pedro, la ville touristique du désert d’Atacama.

Quels pays avez-vous le plus/ le moins aimé et pourquoi ?

Athéna : Pour faire général, je dirais que j’ai préféré le Brésil pour son activité constante, ses couleurs, la beauté de ses paysages, ou même les brésiliens très sympas. On n’y est restés que trois semaines et on a un peu couru pour y être au moment du carnaval mais c’était tout de même génial. Celui que j’ai le moins aimé serait étrangement l’Indonésie. Parce qu’on a certes eu la chance d’y visiter trois volcans très étonnants et une très bonne amie venue nous rejoindre mais je m’y suis moins plu que dans les autres pays et j’y ai trouvé les gens moins sympas.

Indira : En fait, il n’y a pas de pays que j’ai le moins aimé. Par contre je pense avoir préféré le Brésil ou le Mexique, ils sont tous deux des pays très « Fêtes », bien sûr il y avait l’Inde aussi sur ce point-là. Mais le Mexique par exemple a été le pays où j’ai eu le contact avec des dauphins et ça restera un très beau souvenir !

Qu’avez-vous appris durant ce long voyage ?

Athéna : A vivre comme les gens du pays, parce que contrairement à beaucoup d’autres touristes, on a un maximum cherché les plats et restaurants locaux. On allait souvent dans des « Home-stay » pour connaître leur mode de vie. A vivre en famille aussi, parce qu’on appréhendait beaucoup cette facette du voyage et être 24/h ensembles nous faisait un peu peur. Sinon, on a beaucoup appris sur les cultures du monde, les anciennes civilisations comme les Incas, les Mayas, Tiwanaku ou l’histoire du Cambodge aussi.

Indira : J’ai beaucoup appris ! D’abord, j’ai appris un peu les diverses variétés du monde, leur façon de vivre quand on a pas beaucoup d’argent… J’ai appris à mieux vivre en famille, parce qu’a force d’être tout le temps ensemble, on est fatigués ! Je me suis habituée à la chaleur constante durant notre voyage, à discuter avec les gens par le biais de nombreuses langues, même celles que je ne maîtrise pas !

Quel moment vous a le plus marquées ? Pourquoi ?

Athéna : En fait je ne sais pas trop, il y en a de toutes sortes je dirais. Mais en éliminant je pense que ça a été Darjeeling pour moi. Cueillir les feuilles de thé et monter à bord du train de Darjeeling. C’était vraiment sympa !

Indira : Peut-être les animaux que j’ai pu voir tout le long du voyage, les dauphins, les éléphants, les singes, les vaches d’inde, les kangourous… Ou alors le désert d’Atacama avec ses magnifiques volcans et paysages, ses bains thermaux !

Quel a été votre moyen de transport préféré ?

Athéna & Indira : L’avion ? Le bus de nuit, on a aussi tous adoré au départ, mais dormir plié en deux et en même temps poser un œil sur notre sac était vraiment fatiguant. Surtout quand on restait ensuite toute la journée dans la chambre d’hôtel. Mais oui, si ce n’est pas l’avion, le bus a tout de même été longtemps notre préféré puisque c’était aussi celui des locaux.

Votre pays préféré ?

Athéna : Le Brésil, et je vous renvoie donc à la quatrième question pour savoir pourquoi.

Indira : Moi je ne sais vraiment pas… Il y en a plein !

Votre découverte culinaire préférée ?

Athéna : Les nans (prononcés nannes), des sortes de galettes indiennes de pains beurrées. C’est un peu repoussant quand on en parle de cette manière mais c’était vraiment un super accompagnement de plat. Sinon, pour donner un vrai plat, je dirais peut-être le lomo saltado. C’est une viande découpée en morceau mélangée à des oignons, des tomates (cuites), du riz et des pommes de terre, et c’est typique du Pérou.

Indira : Les momos en Inde ! Ce sont des sortes de raviolis avec une farce très bonne ! Ou le sticky-dates, en Australie, un gâteau aux dates, c’est une spécialité. Ou encore le Lomo saltado…

Les plats que vous avez le moins aimés ?

Athéna : Il y en a sûrement beaucoup mais là tout de suite il y a surtout l’anticucho qui me vient à l’esprit. En fait c’est une brochette de cœurs cuits de bœufs, et le goût de m’a pas trop plu.

Indira : Heu… je ne sais pas. Parce que moi j’ai bien aimé l’anticucho et aucun autres ne me viennent à l’esprit.

Quelle nourriture française vous a le plus manqué ?

Athéna : Pour moi, c’est le fromage, je vous aurai bien dit le tarama aussi mais il paraît que c’est grec. Le seul fromage qu’on pouvait trouver était celui des hamburgers. Et je pense que je serai bien contente de retrouver cette facette-là de la nourriture.

Indira : Je pense que c’est le gâteau aux framboises que je mange chez mes grands-parents ! Et oui j’adore les framboises… Mais sûrement aussi la raclette, la fondue de savoyarde, le bœuf bourguignon et le pot-au-feu !

Qu’est-ce qui vous a le plus manqué dans cette aventure ?

Athéna : Bizarrement, je vais répondre le collège parce que le Cned était loin d’être marrant et que je préfère travailler à Travail plutôt que toute la journée sur une feuille un peu déprimante du Cned. Mais aussi les amis, les gens, autres que les locaux et sa propre famille.

Indira : Holala, le collège ! Et moi je ne trouve pas ça bizarre ! Avoir de vrais professeurs en face de soit c’est toujours mieux quand on ne comprend pas, et c’est le point négatif du Cned. Mais aussi parce qu’on y voit tous les jours nos camarades,

Qu’est-ce qui vous manquera le plus, une fois rentrées ?

Athéna : Sûrement cette sensation de changer de pays comme on change de vêtements, de découvrir des choses, des animaux qu’on ne trouve pas en France. Sinon je ne vois vraiment pas.

Indira : L’envie de découvrir, le sentiment de se dire que demain on ira dans un nouvel endroit, alors qu’à Bagnolet on fait toujours le même trajet chaque jour pour aller au collège.

Avec quel(s) sentiment(s) envisagez-vous votre retour ?

Athéna : On commence vraiment à être impatients et je pense qu’on sera tous très contents de revenir en France, retrouver nos habitudes, etc… Retrouver nos amis aussi, on en sera ravis ! Même si je pense qu’au bout de quelques semaines, on aura tous très envie de revivre certains moments du voyage.

Indira : J’appréhende. Je suis excitée parce que ça fait un an d’absence et c’est long. Mais le voyage était tellement époustouflant que j’ai peur de trouver rapidement Bagnolet trop fade.

Quel(s) objets (souvenirs) avez-vous ramené(s) de voyage? Auriez-vous aimé ramener?

Athéna & Indira : Quelques vêtements, des cadeaux, des boucles d’oreilles aussi, des tissus pour les parents, des arcs de Bolivie, des babioles qu’on trouvait jolies. Bien que dans l’ensemble, on faisait aussi attention à ne pas trop nous charger, parce qu’on avait beau nous limiter, nos sacs devenaient de plus en plus lourds.

A un moment, avez-vous songé à arrêter le tour du monde ?

Athéna : Oui, très souvent. Dès qu’un rien nous énervait, on rêvait de la facilité des choses en France. Et surtout vers la fin, on sait qu’on rentrera dans une semaine et on n’a qu’une envie, c’est de précipiter le retour.

Indira : Quand on était de mauvaise humeur, ça nous arrivait oui, mais jamais réellement.

Avez-vous progressé en anglais ?

Athéna & Indira : Oui, on nous le répète souvent. On a beaucoup progressé, appris quelques mots de tous les jours. En Inde, vraiment beaucoup, ils ont un accent tellement prononcé qu’on a bien progressé dans la compréhension de la langue. Et puis aux États-Unis aussi, en dix jours, on a directement senti le changement dans notre anglais.

Est-ce que vous n’hésiteriez pas à refaire ce voyage ?

Athéna : Si, enfin pour moi, je ne recommencerai pas. C’était génial, mais déjà je ne sais pas si on arrivera à faire aussi bien que cette année, même en allant dans d’autres pays. Mais peut-être que je dis ça parce que, arrivée à la fin, je suis pressée de rentrer.

Indira : Pas le même, mais peut-être les continents qu’on a pas fait ! Si c’était à refaire, je ne sais vraiment pas ce que je dirais, mais ce n’est pas impossible que je dise oui !

Voulez-vous encore voyager ?

Athéna : Oui, et surtout dans les pays que l’on n’a pas pu visiter, mais pour deux semaines, dix jours, peut-être un mois, mais pas plus. Quoique retourner au Brésil me tenterait bien, ou même en Inde, aussi.

Indira : Bien sûr ! Pour deux mois, pendant l’été, ou pour un mois, des petits voyages dans d’autres pays !

Allez-vous rester en contact avec des personnes rencontrées ?

Athéna & Indira : Oui, j’espère. On a le moyen de nous recontacter en tout cas, maintenant, j’espère qu’on continuera à discuter encore longtemps. Et puis même avec d’autres gens qui faisaient le tour du monde, aussi, on a le projet de se revoir en France.

Quel(s) sont les préjugés vis à vis de la France et des Français avez-vous relevés dans les pays que vous avez traversés ?

Athéna : Je n’en ai pas trop remarqué, mais après il y a toujours le cliché d’aller à Paris, ça fait beaucoup rêver. Enfin honnêtement je n’y ai pas trop fait attention.

Indira : Les gens rêvent beaucoup de Paris et ses quartiers touristiques. La tour Eiffel. Pour les français, ils ne disent pas du mal d’eux, ils sont persuadés que leur pays est magnifiques alors on n’a pas trop entendu de préjugés sur ses habitants !

Publicités

8 commentaires sur “Bilan du tour du monde. – Réponse

  1. Coucou, je trouve le format de votre bilan bien sympathique. M’autorisez vous à reprendre la liste des questions pour rédiger l’épilogue de notre blog?
    On attend les réponse de Jeromine, Aladin et Venus!

    • Salut hélène !
      Oui bien sûr tu peu reprendre les questions ! À une condition cependant : mentionner que ce sont les élèves de la classe d’Indira et d´athena qui les leur ont posées ( dans le cadre de notre correspondance bloguee « le tour du monde des idées reçues ). Donc comme ça s’adressait à elles deux, les autres membres de la famille n’y répondront pas …
      Bises à vous tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s